Société canadienne du cancer     YouTube Twitter Facebook   
 
Interaction - L'infolettre de la Société canadienne du cancer - Division du Québec
 
 
MÉMO-MAMO

Enrayer la maigreur mortelle
 
 
  Le Dr Gallouzi, chercheur au Centre de recherche sur le cancer Goodman (Université McGill)
   

Chez certains patients, le cancer entraîne une perte de poids généralement fatale. Un chercheur a peut-être découvert un traitement : ses souris ont retrouvé leur poids d’avant la maladie.

Les médecins appellent « cachexie » cet état où les muscles fondent, l’appétit s’amenuise et le corps ne répond plus aux traitements. « On estime que cette perte de poids est responsable de 20 à 30 % des décès par cancer », souligne le Dr Imed Gallouzi, de l’Université McGill. Ce chercheur veut comprendre les mécanismes dans les cellules des muscles qui conduisent à la cachexie. Son espoir? Enrayer le processus, contre lequel aucun traitement n’existe.

Une subvention de la Société canadienne du cancer lui a permis de belles avancées. Son laboratoire a trouvé une cause de la cachexie qui survient dans de nombreux cancers : le dérèglement d’une protéine à cause de mutations génétiques Cela leur a donné l’idée de tester une substance naturellement présente dans les éponges marines aux propriétés intéressantes.

Résultat, les muscles des souris atteintes de cancer ont arrêté de fondre. Mieux encore, elles revenaient presque à leur poids normal. C’est un excellent début pour un futur médicament. Le chercheur espère désormais vérifier l’efficacité du produit auprès des patients.

 
‹ Page précédente
 
Des questions? Besoin de soutien? 1 888 939-333 | info@sic.cancer.ca
2013 Société canadienne du cancer. Tous droits réservés

jeveuxdonner.ca interaction